Navigation Menu
Welcome to the jungle…

Welcome to the jungle…

5 000 kilomètres. C’est la distance qui sépare deux mondes.

En tous cas, c’est l’impression que j’ai depuis que je suis au Costa Rica.

Attention, j’ai adoré me balader en Amérique du Sud, la région des lacs au Chili par laquelle j’ai fini mon périple m’a laissé sous le charme. Ses volcans, ses lacs, ses collines verdoyantes, l’immensité de la Patagonie, la gentillesse des locaux,…

Mais, cette région que j’ai aimé parcourir porte en elle une sorte d’austérité qui contraste avec l’exubérance que je ressens ici.

IMG_3309IMG_3310

Une importante communauté allemande a débarqué à Frutillar, au Chili, et a façonné cette région. C’étaient des travailleurs courageux, des gens pieux, qui ont laissé leur empreinte dans l’architecture avec des maisons en bois et une façon policée de s’adresser à autrui. Tout est bien, beau, à sa place, carré. Moi, j’ai trouvé ça magnifique. La nature est contrôlée, construit pour rendre le meilleur rendu possible.

IMG_3289IMG_3255 (2)

L’île de Chiloé, un autre lieu qui m’a séduit, est une île de pêcheurs, de vrais gars aux mains calleuses, aimant travailler dur dans un décor grandiose mais abrupt, un peu comme les côtes de notre Bretagne nationale. Cette île me rappelle d’ailleurs Groix, Belle-île ou Ouessant. Les locaux sont de purs iliens, bourrus, mais le cœur sur la main. Le fait que ce soit la région la plus pluvieuse du Chili n’est qu’une coïncidence, je vous le jure.

IMG_3415 (1)IMG_3493 (1)IMG_3465

Le Costa Rica, c’est une autre histoire. Le climat, la nature, les sourires, la musique, tout est plus gai ici, plus coloré. Parfois trop : l’exubérance de la nature peut vous offrir de drôles de surprise. Comme ces araignées grosses comme une balle de golf qui viennent se réfugier dans les maisons quand il pleut ou ces serpents qui m’ont obligé à faire un pas de côté aujourd’hui, trouillomètre à zéro, sur un chemin pourtant balisé.

IMG_3634 (2)IMG_3636IMG_3610IMG_3746

Mais ce qui ressort du Costa Rica, c’est que tout est plus vivant. Les couleurs sont plus franches, la faune et la flore font tout en plus gros, les gens sont plus cools,… Leur slogan national « Pura vida » tout le temps à la bouche et la sympathie en bandoulière, ils profitent de la vie.

IMG_3692 (2)

C’est ce contraste qui guide la nouvelle que je suis en train d’écrire en ce moment. La boîte a réussi à s’échapper pour vivre une nouvelle aventure en Amérique Centrale. Je travaille sur ses pérégrinations au sein de ce nouveau pays. Comme d’habitude, je fais le maximum pour vous envoyer la prochaine histoire avant la fin du mois. J’espère pour Noël qui approche.

 

Merci à vous tous. A très vite.

 

G.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *