Navigation Menu
Mieux que les cités d’or…si, si

Mieux que les cités d’or…si, si

C’est avec regret que je quitte le Pérou ce soir. J’y ai vu des choses extraordinaires (Machu Pichu en tête mais pas seulement), croisé des gens géniaux – un grand merci à Marieke pour son accueil à Lima, (trop) mangé des plats délicieux, me suis fait surprendre par la beauté du paysage, ai découvert les bus de nuit les plus confortables que je connaisse (bon, par contre, la route en lacets, pour dormir, c’est pas top), ai marché sur des chemins incas à flancs de falaises,…

IMG_1935IMG_1945

Il est temps de passer à une autre étape : départ en bus de nuit (et oui encore, je deviens accro) pour la partie bolivienne du lac Titicaca.

Ce que je retiens du Pérou, si je devais synthétiser, c’est la diversité. Diversité des paysages, diversité des cultures, et diversité dans l’évolution de la population vs le « modernisme global ».

IMG_1867IMG_1889

C’est à Cuzco que cela m’a le plus marqué : ici, on oscille toujours entre la tentation de se fondre dans les traits communs de la culture occidentale et une envie farouche de défendre voire de développer sa culture et son patrimoine. A l’image de cette ville qui revendique aussi bien l’apport des espagnols que la force de la culture inca.

IMG_2001 (2)IMG_1915

D’ailleurs, les habitants sourient toujours quand ils nous voient, touristes français, arborant la marque Quechua. Voir des vêtements modernes, européens, se revendiquer de leur histoire et de leur peuple, je pense qu’il y a un peu de fierté là-dedans.

Il y a, bien sûr, dans ce Pérou, la confrontation habituelle des pays en développement : se conformer aux modèles existants, Europe et Etats-Unis, ou créer leur propre modèle de développement. Notamment dans les Andes, on sent un tiraillement plus fort que d’habitude, car la culture inca (et pré-inca) est très présente. Il y a un attachement qui n’est pas de façade, qui n’est pas de pacotille.

On croise dans les rues, dans les cafés, des femmes en costume traditionnel, alors que, juste en face, il y a une boutique de lingerie ou de jean taille basse.

IMG_2020 (2)IMG_2163IMG_2007 (2)

La culture péruvienne va-t-elle se diluer dans le « mainstream global » ou va-t-elle résister et créer une autre façon d’être moderne, sans perdre ses racines ? C’est avec cette interrogation que je quitte ce pays.

J’ai notamment assisté à une manifestation sur la « Plaza de armas » de Cuzco, la place centrale, d’habitants des villages touristiques des alentours, revendiquant pour que les profits tirés de l’exploitation touristique bénéficient aux populations locales et non à quelques groupes touristiques.

IMG_2012IMG_2014

J’ai trouvé ça sain, pouvoir manifester, pouvoir exprimer ses revendications. Et puis, voir ces gens regroupés en costume traditionnel, mais échangeant leurs coordonnées Facebook sur leur smartphone, ça exprime bien le dilemme de ce peuple, en tous cas dans cette région.

C’est sur ce thème que j’ai envie d’écrire. Je pense que la prochaine histoire sera une histoire de duel, de confrontation…

J’ai pas mal d’heures de bus devant moi pour que ça commence à germer.

J’espère que ça vous plaira.

N’hésitez pas à me faire des retours des premières nouvelles, c’est toujours constructif.

Merci  à vous de me suivre.

A très vite.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *